Vers une stratégie de croissance panterritoriale

Format PDF (570 Ko, 17 pages)

Travailler ensemble pour bâtir un meilleur avenir

Le monde change. À notre époque d’intense compétition à l’échelle mondiale, les Canadiens doivent s’appuyer sur des réalisations précédentes, faire face aux défis et s’efforcer de saisir de nouvelles occasions sur le plan économique qui façonneront notre avenir.

Pour aider les territoires à être concurrentiels dans cette nouvelle réalité, l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor) collabore avec les gouvernements territoriaux et autochtones, l’industrie, les collectivités et organisations autochtones et le milieu universitaire pour élaborer une stratégie de croissance panterritoriale. L’objectif de cette stratégie est de contribuer à stimuler la croissance économique, qui reflète les avantages uniques de chaque territoire.

Pour orienter l’élaboration de cette stratégie, CanNor tiendra des tables rondes et des téléconférences en personne dans les trois territoires avec un large éventail de partenaires et d’intervenants au début de 2019.

CanNor : Nos activités

CanNor dispose de trois secteurs d’activité et de services interreliés clés que l’Agence peut utiliser pour promouvoir une stratégie de croissance panterritoriale en partenariat avec les gouvernements territoriaux et autochtones, les intervenants et les autres ministères fédéraux :

Qu’est-ce que la Stratégie de croissance panterritoriale?

En avril 2017, le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique a annoncé que chaque région du pays élaborera sa propre stratégie de croissance régionale pour favoriser une croissance économique inclusive fondée sur les forces et les possibilités uniques de chaque région. En juin 2018, l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et l’Agence fédérale de développement économique du Nord de l’Ontario ont élaboré des stratégies de croissance régionale.

CanNor élabore une Stratégie de croissance panterritoriale. La stratégie mettra l’accent sur des initiatives ciblées dans quelques domaines d’action où CanNor pourrait collaborer avec ses partenaires et intervenants territoriaux et autochtones sur une période de cinq ans.

La stratégie de croissance régionale s’arrimera aux objectifs territoriaux du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord. Le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord, un cadre dont la portée est large et à long terme, en présentement en voie de co-développement. Il remplacera la Stratégie pour le nord du Canada (2009) et l’Énoncé de la politique étrangère du Canada pour l’Arctique (2010).

Le tableau ci-dessous souligne les synergies entre le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord et la Stratégie de croissance panterritoriale.

Qui peut s’engager?

Description des Synergies entre le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord et la Stratégie de croissance panterritoriale
Synergies entre le Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord et la Stratégie de croissance panterritoriale
  Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord Stratégie de croissance panterritoriale
Portée de la politique Objectifs multiples, pangouvernemental Initiatives économiques ciblées émergeant de l’objectif économique du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord
Durée Jusqu’en 2030 Stratégie quinquennale axée au départ sur les initiatives ciblées au cours des deux premières années
Portée géographique Territoires, Inuit Nunangat et Nord du Manitoba Yukon, Territoires du Nord-Ouest, Nunavut

Il est essentiel que les points de vue des personnes les plus directement concernées et touchées contribuent à façonner le fondement de la Stratégie de croissance panterritoriale.

Parce que la diversité fait la force, le présent document d’engagement sollicite les commentaires des parties suivantes :

Étant donné le rôle crucial joué par les peuples et les gouvernements autochtones dans l’économie du Nord, CanNor fera également preuve d’un engagement ciblé avec les gouvernements et les organisations des Inuits, des Premières nations et des Métis.

Essentiellement, la stratégie vise à faire croître l’économie, à attirer les investissements et à créer des emplois de la classe moyenne pour les résidents du Nord et tous les Canadiens. Pour ce faire, nous devons penser avec audace et travailler ensemble pour concentrer nos efforts sur l’avancement des forces territoriales.

Ce que nous avons appris jusqu’à présent?

À l’été 2017, CanNor a tenu une série de tables rondes dans les territoires pour éclairer le renouvellement de ses programmes de développement économique. Des tables rondes et des séances de mobilisation du public ont également eu lieu à l’automne 2017 et à l’hiver 2018 dans le cadre du processus d’élaboration du Cadre stratégique pour l’Arctique et le Nord.

Nos partenaires territoriaux et autochtones, ainsi que d’autres intervenants du Nord, ont souligné un certain nombre de défis dans les territoires qui entravent le rythme du développement, y compris un important déficit d’infrastructure et un coût plus élevé pour faire des affaires liées aux régions éloignées, un environnement difficile et une distribution éparse de la population.

Les partenaires et les intervenants ont également mis en lumière de nombreuses possibilités comme la mise à profit de l’économie du savoir, le tourisme et l’expansion des pêches hauturières et côtières.

Ils ont également souligné la nécessité de poursuivre les investissements fondamentaux dans le renforcement des capacités et le développement des compétences, ainsi que dans les infrastructures. Bien qu’il ait été noté que les économies territoriales continueront d’avoir besoin à la fois de l’extraction durable des ressources et du développement d’autres secteurs, y compris les activités économiques traditionnelles, des points de vue divergents ont été exprimés sur ce qui est l’équilibre « idéal ».

De nombreux participants ont souligné que la recherche, l’innovation et la commercialisation, notamment par l’entrepreneuriat, aideraient à renforcer et à diversifier les économies territoriales. Parmi les mesures spécifiques mentionnées, on note l’amélioration de l’accès au capital ainsi que d’autres mesures de soutien aux entreprises, comme des espaces de collaboration et des incubateurs pour le développement des compétences en affaires.

Domaines d’action proposés pour le Plan d’action panterritorial

À la lumière des commentaires recueillis, CanNor propose les domaines d’action suivants pour orienter les activités de l’Agence, en collaboration avec ses partenaires et intervenants, au cours des cinq prochaines années. Les mesures intégreront les travaux existants des gouvernements territoriaux (p. ex. la Stratégie d’opportunités économiques des Territoires du Nord-Ouest). Des initiatives visant à promouvoir l’innovation seront incluses dans tous les domaines d’action.

Secteurs d’extraction des ressources

Appuyer le développement durable des secteurs de l’extraction des ressources de manière à accroître la capacité communautaire et à maximiser les emplois et la richesse dans les territoires.

Diversification économique et innovation

Favoriser la croissance durable d’autres secteurs économiques, dont le tourisme, en mettant d’abord l’accent sur le renforcement de l’entrepreneuriat et l’innovation dans le Nord.

Investissements et développement de l’infrastructure

Tirer parti des investissements à venir et de l’exploitation continue des grands projets d’infrastructure pour maximiser les possibilités économiques locales et régionales.

Main-d’œuvre qualifiée

Aider à bâtir une main-d’œuvre nordique et fournir aux résidents du Nord les outils, les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail, maintenant et à l’avenir.

Questions

Nous sollicitons vos idées pour bâtir une économie forte et florissante dans les territoires. Que vous viviez en milieu urbain ou dans une petite collectivité, que vous soyez un chef d’entreprise ou que vous lanciez une entreprise, que vous soyez un particulier ou un membre d’une organisation, CanNor aimerait savoir ce qui compte le plus pour vous. Vos commentaires aideront à élaborer cette stratégie de croissance afin d’orienter la politique de développement économique du Nord et les décisions d’investissement.

1.

Les quatre domaines d’action proposés sont-ils les bons? Sinon, quels seraient vos quatre meilleurs domaines d’action?

2.

Dans le domaine d’action de la diversification économique, quels devraient être les trois secteurs à privilégier? Comment devrait-on appuyer le secteur touristique?

3.

Pour chaque domaine d’action, quelles activités spécifiques CanNor devrait-elle faire progresser en collaboration avec ses partenaires?

4.

Comment les sociétés de développement économique autochtones et le secteur privé peuvent-ils être mobilisés pour accroître l’efficacité des quatre domaines d’action proposés?

Le paysage régional actuel

Dans les pages qui suivent, vous trouverez dix aide-mémoires d’une page sur les principaux aspects suivants des économies territoriales qui peuvent vous aider à éclairer votre point de vue :

Le présent document de consultation sollicite vos idées et recommandations afin de créer une stratégie de croissance puissante pour les territoires. À la fin de ce document, vous trouverez des instructions sur la façon de partager vos commentaires et vos idées avec CanNor si vous souhaitez le faire.

Données démographiques

Les trois territoires du Canada abritent…

Population des territoires (2016)
Géographie Population (2016)
Yukon 35 874
Territoires du Nord-Ouest 41 786
Nunavut 35 944
  • 0,32 % de la population du Canada (113 604).
  • 3,56 % de la population autochtone du Canada (Premières nations, Métis et Inuits).
  • Une population en croissance rapide au Yukon et au Nunavut.

Saviez vous que…

Environ 2 095 personnes ont immigré dans les territoires entre 2011 et 2016, ce qui représente près de 2 % de la population de la région.

Taux de croissance communautaire
(2011-2016)

  • Whitehorse, (YN) : 7,8 %
  • Fort Smith, (T.N.-O.) : 25,3 %
  • Hay River, (T.N.-O.) : -2,6 %
  • Inuvik, (T.N.-O.) : -6,5 %
  • Yellowknife, (T.N.-O.) : 1,1 %
  • Arviat, (NU) : 38,9 %
  • Baker Lake, (NU) : 10,0 %
  • Cambridge Bay, (NU) : 11,5 %
  • Gjoa Haven, (NU) : -1,4 %
  • Iqaluit, (NU) : 10,3 %
  • Kugluktuk, (NU) : 1,0 %
  • Rankin Inlet, (NU) : 28,1 %

Défis et possibilités

  • Tous les territoires ont une population plus jeune que l’ensemble du Canada, plus de 60 % de la population a moins de 40 ans.
  • L’âge moyen de la population autochtone varie entre 2 et 5 ans de moins que celui de la population non autochtone.
  • La population du territoire s’étend sur plus de 3,4 millions de kilomètres carrés, dont de nombreuses collectivités éloignées.
Pourcentage de la population par âge (2016)
Description du Pourcentage de la population par âge (2016)

Pourcentage de la population selon l'âge (2016)

Le graphique à barres donne la proportion de la population par tranche d’âge pour chaque territoire par rapport à celle du Canada. La proportion de Canadiens vivant dans les territoires âgés de 0 à 14 ans est d’environ deux points de pourcentage plus élevée que dans les mêmes tranches d’âge au Canada. De plus, la proportion de Canadiens âgés de 50 ans et plus est plus élevée que dans les territoires.

Part de la population totale selon l’âge, Recensement de 2016
Âge Yukon (%) Territoires du Nord-Ouest (%) Nunavut (%) Canada (%)
0-4 6,0 7,5 11,6 5,4
5-9 5,9 7,2 11,5 5,7
10-14 5,6 6,6 9,5 5,5
15-19 5,4 6,5 8,7 5,8
20-24 5,5 7,3 8,5 6,4
25-29 7,1 8,3 8,9 6,5
30-34 8,1 8,1 7,8 6,6
35-39 7,2 7,7 6,6 6,5
40-44 7,1 6,8 5,6 6,7
45-49 6,9 6,9 5,7 6,7
50-54 8,0 7,7 5,1 7,6
55-59 8,3 6,8 3,9 7,5
60-64 7,1 5,0 2,7 6,5
65-69 5,1 3,4 1,8 5,6
70-74 3,0 2,0 1,0 4,0
75-79 1,8 1,1 0,6 2,9
80-84 1,0 0,7 0,3 2,1
85+ 0,8 0,5 0,2 2,2

Source : Statistique Canada, Recensement de 2016

Les Inuits, les Premières Nations et les Métis

Les trois territoires du Canada abritent…

  • Plus de la moitié de la population inuite du Canada (53 %).
  • Une forte proportion de peuples autochtones, soit 53,3 % de la population des territoires identifiés comme autochtones en 2016, comparativement à 4,9 % dans l’ensemble du Canada.

Saviez vous que…

L’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 a révélé que 2 % de la population autochtone âgée de 15 ans et plus dans les territoires étaient des travailleurs autonomes.

Paysage

  • La population du Nunavut est composée à 86 % d’Autochtones, comparativement à 51 % dans les Territoires du Nord-Ouest et à 23 % au Yukon.
  • La population autochtone territoriale comprend plus de 20 000 membres des Premières nations, 4 500 Métis et 34 400 Inuits.
  • 88 % de la population inuite des territoires du Canada se trouve au Nunavut.

Défis et possibilités

  • Les territoires ont l’un des taux de chômage les plus élevés chez les Autochtones au Canada.
  • Les connaissances et les pratiques traditionnelles des peuples autochtones sont mondialement reconnues comme essentielles au développement durable et à l’adaptation aux changements climatiques dans le Nord.
Proportion de la population selon l’identité autochtone (2016)
Description de la Proportion de la population selon l’identité autochtone (2016)

Le graphique circulaire montre l’identité des populations autochtones et non autochtones des territoires en 2016 en pourcentage.

Population autochtone des territoires du Canada (2016)
Géographie Premières Nations (%) Métis (%) Inuits (%) Identités multiples et autres (%) Identité non autochtone
Yukon 19 3 0.66 1 77
Territoires du Nord-Ouest 32 8 10 1 49
Nunavut 1 0,46 85 0,18 14

Sources : Statistique Canada; Conseil canadien pour le commerce autochtone

Population d’âge scolaire (de 5 à 24 ans) d’identité autochtone (2011)
Description de la Population d’âge scolaire (de 5 à 24 ans) d’identité autochtone (2011)

En 2011, la proportion d’enfants d’âge scolaire ayant déclaré une identité autochtone était beaucoup plus élevée dans les trois territoires que dans l’ensemble du pays.

Graphique : Population d’âge scolaire (de 5 à 24 ans) d’identité autochtone (2011)
Géographie Pourcentage de la population d’âge scolaire ayant déclaré une identité autochtone
Canada 6 %
Yukon 32 %
Territoires du Nord-Ouest 65 %
Nunavut 95 %

Produit Intérieur Brut

Les trois territoires du Canada ont…

  • Un taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) projeté de 2,4 % entre 2018 et 2025, supérieur au taux de croissance national projeté de 1,8 %.

Saviez vous que…

  • Les Territoires du Nord-Ouest ont eu le PIB par habitant le plus élevé au Canada au cours des cinq dernières années.

Croissance du PIB

(Comme le prévoit le Conference Board du Canada)

  • Le PIB réel du Nunavut devrait croître de 4,4 % en 2018 et de 9,1 % en 2019.
  • Le PIB réel des Territoires du Nord-Ouest devrait chuter de 2,9 % en 2018 et de 1,1 % par année en moyenne au cours des 25 prochaines années.
  • La croissance du PIB réel du Yukon atteindra 8,1 % en 2018 et s’établira en moyenne à 6,2 % en 2019-2025 avant de ralentir au cours des 15 prochaines années.

Défis et possibilités

  • Les trois économies territoriales dépendent fortement des industries extractives, qui connaissent des périodes d’expansion et de ralentissement.
  • Le Nunavut est à l’aube d’un boom minier en raison de l’augmentation de la production minière et d’un certain nombre de nouvelles mines qui sont en développement.
  • L’économie des Territoires du Nord-Ouest connaîtra bientôt une baisse du PIB avec la fermeture de sa plus grande mine de diamants.
  • Le Yukon compte trois nouvelles mines pour l’instant, ce qui contribuera à la croissance soutenue du PIB au cours des prochaines années.
Variation annuelle du PIB des territoires canadiens (2011-2017)
Description de la Variation annuelle du PIB des territoires canadiens (2011-2017)

La variation en pourcentage entre l’année en cours et l’année précédente, en matière de produit intérieur brut (PIB), est relativement stable au niveau national de 2011 à 2017, mais ce n’est pas le cas pour les territoires, qui ont connu des fluctuations importantes dans ces mêmes années.

Graphique : Variation annuelle du PIB dans les territoires canadiens (2011-2017)
Géographie 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Canada 3,7 % 1,3 % 2,3 % 4,2 % 1,1 % 1,2 % 3,5 %
Yukon 4,9 % 4,0 % 1,5 % 0,6 % -7,9 % 8,3 % -1,4 %
Territoires du Nord-Ouest -9,2 % -0,6 % 2,8 % 4,7 % 1,2 % 0,8 % 5,2 %
Nunavut 5,8 % 2,5 % 10,1 % -1,3 % -0,6 % 1,9 % 13,3 %

Sources : Statistique Canada; Conference Board of Canada; indicateurs financiers et économiques du gouvernement du Nunavut

Contributions sectorielles du PIB au Canada et dans les territoires (2017)
Contributions sectorielles du PIB au Canada et dans les territoires (2017)

En 2017, le secteur public a contribué le plus au produit intérieur brut (PIB) dans les trois territoires, mais seulement à 18 % du PIB de l’ensemble du Canada.

Graphique : Contributions sectorielles du PIB au Canada et dans les territoires (2017)
Secteur Canada Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
Secteur public (y compris l’éducation et la santé) 18 % 35 % 26 % 31 %
Industries extractives (y compris les mines, les carrières, le pétrole et le gaz) 8 % 12 % 31 % 18 %
Construction 7 % 10 % 8 % 9 %
Information et télécommunication 13 % 14 % 8 % 10 %
Transport et entreposage 4 % 3 % 9 % 2 %
Autres (c.-à-d. fabrication; arts, spectacles et loisirs; etc.) 50 % 25 % 18 % 29 %

Source : Statistique Canada

Marché du travail

Les trois territoires du Canada abritent…

  • Plus de 62 000 travailleurs, soit environ 0,32 % de la main-d’œuvre canadienne.
  • Un taux de participation régional (72,9 %) supérieur au taux de participation national (65,2 %).
  • Un peu plus de 3 % de l’emploi autochtone au Canada (20 295).

Saviez vous que…

58,7 % des adultes de 25 à 64 ans dans les territoires ont terminé des études postsecondaires.

Défis et possibilités

  • Comparativement au taux de chômage des non-Autochtones, en 2016, le taux de chômage des Autochtones était de 16,4 % plus élevé au Yukon, de 14,5 % plus élevé dans les Territoires du Nord-Ouest et de 24,6 % plus élevé au Nunavut.
  • Depuis 2016, les taux de chômage dans les trois territoires ont continué de baisser – En 2017, le taux de chômage au Yukon était de 3,6 %, de 6,6 % dans les Territoires du Nord-Ouest et de 14,6 % au Nunavut.
  • Les taux de chômage en dehors des capitales territoriales sont uniformément plus élevés que les taux territoriaux moyens.
Principales industries selon l’emploi dans les territoires (2014)
(estimation et part du total régional)
Description des Principales industries selon l’emploi dans les territoires (2014) (estimation et part du total régional)

Dans l’ensemble des territoires, l’administration publique est le principal employeur.

Graphique circulaire : Principales industries selon l’emploi dans les territoires (2014) (estimation et part du total régional)
Territoires %
Administration publique 31 %
Commerce de détail 12 %
Santé et services sociaux 11 %
Éducation 10 %
Construction 9 %
Hébergement et services de restauration 7 %
Transport et entreposage 6 %
Industries extractives 5 %
Professionnel, scientifique et technique 5 %
Autre 4 %
Aperçu du marché du travail (2016)
Description de l'Aperçu du marché du travail (2016)

Ces graphiques donnent un aperçu des principales caractéristiques du marché du travail dans les trois territoires en 2016.

Aperçu du marché du travail (2016)
Géographie Indicateur du marché du travail Nombre
Yukon Emploi total 21 200 personnes
Taux d’activité au Yukon 75,5 %
Taux de chômage au Yukon 9,2 %
Taux de chômage à Whitehorse 7,0 %
Taux de chômage à l’extérieur de Whitehorse 21,1 %
Nunavut Emploi total 13 400 personnes
Taux d’activité au Nunavut 68,3 %
Taux de chômage au Nunavut 21,5 %
Taux de chômage à Iqaluit 9,6 %
Taux de chômage à l’extérieur d’Iqaluit 27,6 %
Territoires du Nord-Ouest Emploi total 21 300 personnes
Taux d’activité dans les Territoires du Nord-Ouest 74,1%
Taux de chômage dans les Territoires du Nord-Ouest 10,6 %
Taux de chômage à Whitehorse 5,9 %
Taux de chômage à l’extérieur de Whitehorse 21,9 %

Sources : Statistique Canada; Conference Board of Canada; indicateurs financiers et économiques du gouvernement du Nunavut

Commerce

Commerce international

  • En 2017, les trois territoires ont exporté plus de 2.4 milliards en biens à l’échelle internationale et ont importé plus de 158 millions de dollars en marchandises (services exclus).
  • Les principales destinations des exportations de marchandises étaient l’Europe (60 %), l’Asie (24 %) et l’Afrique et le Moyen-Orient (11 %).

Saviez vous que…

  • Le commerce interprovincial joue souvent un rôle encore plus important que le commerce international dans les PIB territoriaux.
  • Les diamants représentent la grande majorité de la valeur des exportations internationales territoriales.

Défis et possibilités

  • Le manque d’infrastructures suffisantes place les territoires dans une position désavantageuse par rapport aux autres pays de l’Arctique pour ce qui est de l’acheminement des marchandises sur les marchés internationaux.
  • Le Yukon entretient les relations commerciales les plus solides avec les États-Unis en raison de la proximité du territoire avec la frontière de l’Alaska et le port de Skagway, en Alaska.
  • Tous les trois territoires ont intensifié leurs relations avec l’Asie au cours des dernières années et il est probable que ces relations continueront à se développer.
  • Les accords commerciaux récemment signés ont le potentiel de renforcer les possibilités commerciales dans le Nord au cours des prochaines années.
Exportations de marchandises des territoires par destination (2017)
Description des Exportations de marchandises des territoires par destination (2017)

Le graphique circulaire présente les exportations de marchandises par destination pour les territoires; 60 % des exportations de marchandises des territoires sont destinées à l’Europe, suivie de l’Asie avec 24 %.

Exportations de marchandises des territoires par destination (2017)
Géographie Pourcentage des exportations vers la destination
Europe 60 %
Asie 24 %
Afrique et Moyen-Orient 11 %
États-Unis 5 %
Amérique latine 0,21 %
Exportations de marchandises des territoires par produit et par valeur (2017)
Exportations de marchandises des territoires par produit et par valeur (2017)

Le graphique circulaire présente les exportations de marchandises par produit et selon la valeur pour les territoires. Les métaux précieux et les pierres précieuses contribuent pour 95 % aux exportations de marchandises des territoires.

Exportations de marchandises des territoires par produit et par valeur (2017)
Industrie Pourcentage
Pierres et métaux précieux 95 %
Minéraux 4 %
Métaux communs 0,26 %
Autre 1 %
Balance commerciale internationale des territoires : marchandises (en milliers de dollars)*
*Comprend les codes du SCIAN 11, 21, 31, 32 et 33
Description de Balance commerciale internationale des territoires : marchandises (en milliers de dollars)*

Dans l’ensemble des territoires, la balance commerciale des marchandises varie considérablement.

Balance commerciale internationale des territoires : marchandises (en milliers de dollars)*
*Comprend les codes du SCIAN 11, 21, 31, 32 et 33
Année Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
2013 34 737 1 587 745 -36 854
2015 34 899 1 842 509 -49 629
2017 31 643 2 026 905 247 917

Sources : Conference Board of Canada; Statistique Canada; Gouvernement du Canada, Données sur le commerce en direct

Ressources naturelles

Les trois territoires du Canada abritent…

  • Un quart des ressources pétrolières et gazières découvertes au Canada et près du tiers du potentiel global du Canada.
  • De grands gisements de minéraux, y compris les diamants, l’or, les métaux communs et l’argent, le tungstène, l’uranium, les éléments de terres rares, le minerai de fer, le zinc et le cuivre.

Saviez vous que…

  • Le potentiel d’exploration et de mise en valeur des ressources naturelles au Nunavut, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest suscite un intérêt et des investissements mondiaux.
  • Plus du quart de l’activité économique totale dans les Territoires du Nord-Ouest en 2016 était attribuable au secteur des ressources naturelles.
  • Le United States Geological Survey a estimé qu’en 2009, 13 % du pétrole et 30 % du gaz non découverts dans le monde se trouvaient dans le cercle arctique.

Défis et possibilités

  • Le Conference Board of Canada prévoit qu’à compter de 2020, l’exploitation minière dans les territoires du Canada devrait presque doubler par rapport aux niveaux de référence de 2011, avec un taux de croissance annuel composé prévu de 7,5 % dans les territoires comparativement à 2,2 % dans le reste du Canada.
  • De nombreuses technologies émergentes reposent sur la mise en valeur des ressources naturelles, car elles sont construites avec des éléments de terres rares.
  • Les mines ont une durée de vie limitée et chaque fermeture de mine peut avoir une incidence significative sur le PIB d’un territoire. Toutefois, les efforts d’assainissement après la fermeture peuvent également générer des possibilités économiques.
Dépenses d’exploration minérale (en millions de dollars)
Dépenses d’exploration minérale (en millions de dollars)

Les dépenses d’exploration dans les territoires varient considérablement d’une année à l’autre d’un territoire à l’autre, enregistrant dans l’ensemble des hausses et des baisses modérées chaque année depuis une forte baisse après 2013.

Dépenses d’exploration minérale (en millions de dollars)
Géographie 2013 2014 2015 2016 2017 (budget préliminaire) 2018 (intentions de dépenses)
Yukon 100,6 5,3 5,0 5,5 7,8 7,7
Territoires du Nord-Ouest 77,9 5,0 5,5 4,5 4,3 3,6
Nunavut 257,6 7,8 11,7 12,6 8,0 4,9

Sources : Horizons de politiques Canada; Statistique Canada; CanNor; United States Geological Survey

Autres secteurs économiques

Les trois territoires du Canada abritent…

Un éventail diversifié de secteurs économiques, dont le tourisme, les industries culturelles, l’agriculture et les pêches.

  • Les opportunités touristiques qui mettent en valeur l’observation des aurores boréales, le tourisme d’aventure et des expériences culturelles autochtones uniques.
  • 2 074 emplois dans le secteur de la culture et 0,3 % du PIB culturel du Canada en 2016.
  • 230 exploitants agricoles et 158 fermes en 2016.
  • Plus de 5 millions en exportations nationales de produits de la pêche en 2017.

Défis et possibilités

  • Les innovations en agriculture, comme les serres hydroponiques, ouvrent la voie à une production accrue et à une baisse des coûts des produits agricoles dans les territoires.
  • Au cours des neuf dernières années, les quotas de pêche annuels (valeur récoltée) dans les territoires ont augmenté de 40 millions de dollars et environ 550 emplois ont été créés.
  • Le Nunavut a connu une augmentation du nombre de visites de navires de croisière au cours des dernières années, mais l’absence d’une infrastructure de soutien maritime comparable à celle de l’Alaska, du Groenland ou de la Norvège voisins constitue un obstacle au développement futur.
Contribution du tourisme dans les territoires (2014)
Contribution du tourisme dans les territoires (2014)

Le tourisme contribue au PIB et à l’emploi dans les trois territoires.

Contribution du tourisme dans les territoires (2014)
  Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut Canada
PIB 2,7 1,7 1,2 1,9
Emploi 7,5 4,7 1,9 3,6

Sources : Statistique Canada; Patrimoine canadien; CanNor; Parcs Canada; ministère des Pêches et des Océans; ministère du Développement économique et des Transports du gouvernement du Nunavut.

Infrastructure

Les trois territoires du Canada abritent…

  • 40 % de la masse continentale du Canada, mais une infrastructure de transport limitée.

Saviez vous que…

  • La route Inuvik-Tuktoyaktuk, d’une longueur de 137 km, a été achevée en 2017 et est la première route canadienne reliée à l’océan Arctique.
  • Le nord des Territoires du Nord-Ouest et tout le Nunavut dépendent principalement du transport maritime et de l’aviation.

Défis et possibilités

  • Le Yukon possède un réseau routier bien développé avec des points d’accès en Colombie-Britannique, en Alaska et une route toutes saisons qui traverse le cercle arctique.
  • Les effets des changements climatiques sont dramatiques dans le Nord, car les conditions climatiques fluctuantes causent la détérioration prématurée des transports et d’autres infrastructures.
  • On s’attend à ce que les technologies satellitaires et spatiales continuent de jouer un rôle important dans la croissance de l’économie du Nord en facilitant des systèmes de transport plus fluides et plus sécuritaires.
  • Le transport maritime est essentiel pour de nombreuses collectivités qui ne sont pas reliées au réseau routier, mais les ports n’ont pas l’infrastructure de base nécessaire pour assurer la sécurité et l’efficacité des opérations de transport maritime.
  • Des investissements stratégiques dans l’infrastructure sont nécessaires pour réduire le coût de la vie, s’adapter aux changements climatiques et accroître l’accès aux ressources et aux autres possibilités économiques.
Indicateurs de l’accès des collectivités aux réseaux de transport (2014)
Description des Indicateurs de l’accès des collectivités aux réseaux de transport (2014)

Dans l’ensemble des territoires, les réseaux de transport varient considérablement, particulièrement entre le Nunavut et les deux autres territoires. Les données sont présentées selon le pourcentage de collectivités par type de réseau de transport avec accès.

Indicateurs de l’accès des collectivités aux réseaux de transport (2014)
Réseau de transport Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
Accès au service d’approvisionnement par eau 13 % 44 % 100 %
Accès à un réseau routier toutes saisons 93 % 50 % 0 %
Accès à un aéroport 93 % 91 % 100 %
Source principale d’énergie communautaire (2014)
Description de la Source principale d’énergie communautaire (2014)

Le diesel continue d’être une importante source d’énergie pour les collectivités des trois territoires. Les données sont présentées selon le pourcentage de collectivités, par type d’énergie.

Source principale d’énergie communautaire (2014)
Source d’énergie Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
Génératrice diesel 27 % 72 % 100 %
Gazoduc et diesel 0 % 6 % 0 %
Réseau hydroélectrique régional et diesel 73 % 22 % 0 %

Sources : Rapport de l’Examen de la Loi sur les transports au Canada; le Conference Board du Canada centre du nord

Compétences

Les territoires du canada abritent…

  • Trois collèges : Collège du Yukon, Collège Aurora et Collège de l’Arctique du Nunavut.
  • Les taux d’emploi les plus élevés au Canada en 2016 pour les personnes détenant un certificat d’études collégiales et de niveau supérieur.

Saviez vous que…

  • Le Collège du Yukon est en voie d’obtenir le statut d’université en 2020.
  • Tous les trois collèges ont actuellement des partenariats avec des universités du Sud pour offrir des programmes menant à un diplôme, notamment en sciences infirmières, en droit, en éducation et en gouvernance autochtone.
  • 24 % des Canadiens des territoires détiennent un baccalauréat ou un diplôme de niveau supérieur, ce qui est comparable au pourcentage de l’Ouest canadien (23 %).

Défis et possibilités

  • Les populations autochtones des territoires accusent un retard par rapport à leurs homologues non autochtones en ce qui concerne le niveau d’instruction et les compétences des adultes.
  • Certains employeurs lancent des programmes de perfectionnement professionnel dans leur industrie pour aider leurs travailleurs à acquérir les compétences nécessaires pour combler les lacunes.
Niveaux de scolarité des territoires du Canada (2016)
Description des Niveaux de scolarité des territoires du Canada (2016)

Le niveau de scolarité varie d’un territoire à l’autre, près de 70 % de la population âgée de 25 à 64 ans au Yukon ayant obtenu un certificat, un grade ou un diplôme postsecondaire, compartivement à un peu plus de 60 % dans les Territoires du Nord-Ouest et un à peu moins de 45 % au Nunavut.

Plus haut certificat, diplôme ou grade pour la population âgée de 25 à 64 ans (2016)
  Yukon Territoires du Nord-Ouest Nunavut
Aucun certificat, diplôme ou grade 10,7 % 20,5 % 40,9 %
Diplôme d’études secondaires ou attestation d’équivalence 20,9 % 19,4 % 14,6 %
Certificat, diplôme ou grade d’études postsecondaires 68,4 % 60,1 % 44,4 %
Principaux domaines d’études dans les territoires (2016)
Description des Principaux domaines d’études dans les territoires (2016)

Les affaires, la gestion et l’administration publique, suivies de près par l’architecture, le génie et les technologies connexes, sont les principaux domaines d’études de plus de 14 000 personnes âgées de 25 à 64 ans dans les territoires en 2016.

Principaux domaines d’études dans les territoires pour la population âgée de 25 à 64 ans (2016)
Domaine d’études Territoires (nombre de personnes)
Services personnels, de protection et de transport 3 190
Santé et domaines connexes 4 360
Agriculture, ressources naturelles et conservation 1 485
Architecture, génie et technologies connexes 7 155
Mathématiques, informatique et sciences de l’information 870
Sciences physiques et de la vie, et technologies 1 375
Commerce, gestion et administration publique 7 305
Sciences sociales et comportementales, et droit 4 150
Sciences humaines 1 525
Arts visuels et d’interprétation, et technologies des communications 985
Éducationn 3 745

Sources: Conference Board du Canada; Statistique Canada

PME, Entrepreneuriat & Innovation

Les trois territoires du Canada abritent…

  • Un peu plus de 4 400 petites et moyennes entreprises (PME) en 2015.
  • Deux centres d’innovation appuyant les entrepreneurs locaux.
  • Trois collèges et un certain nombre de centres de recherche, dont la Station de recherche de l’Extrême-Arctique et le Centre d’innovation en climat froid du Centre de recherche du Yukon.

Saviez vous que…

  • De nouvelles technologies, comme l’outil SMARTICE, sont utilisées dans le Nord pour surveiller l’état des glaces afin d’informer les habitants, les industries et les scientifiques.
  • Le Northlight Innovation Hub réunit des entrepreneurs, des chefs de file de la technologie et des entreprises tournées vers l’avenir pour encourager l’innovation à Whitehorse, au Yukon.

Défis et possibilités

  • Les territoires comptent une importante population autochtone. La recherche montre que les entrepreneurs autochtones ont une plus grande propension à innover, à prendre de l’expansion et à faire des profits que les entreprises dirigées par des non-Autochtones.
  • Des investissements récents de 85 millions de dollars en connectivité dans le cadre du programme Brancher pour innover du gouvernement du Canada créeront de nouvelles possibilités économiques. Par exemple, la fermeture de la « desserte par fibre du Nord canadien » dans le cadre du nouveau projet de fibre de Dempster aidera à positionner Inuvik comme un emplacement de classe mondiale pour les services par satellite.
  • L’accès au capital de risque peut être extrêmement difficile pour les entrepreneurs du Nord.
  • Les collèges, les universités et les centres de recherche circumpolaires du Nord sont des acteurs relativement petits dans l’économie nationale de l’innovation; ils contribuent au développement de la nouvelle économie dans le Nord
Nombre de PME par 1 000 personnes 15+ (2015)
Description du Nombre de PME par 1 000 personnes 15+ (2015)

Le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest comptent plus de PME par 1 000 habitants, comparativement au niveau national.

Nombre de PME pour 1 000 personnes (15 ans et plus)
Géographie Nombre
Canada 39,2
Yukon 57,3
Territoires du Nord-Ouest 48,5
Nunavut 29,6
Sources: Statistics Canada; Canadian Council for Aboriginal Businesses; Innovation Science and Economic Development
Couverture à haut débit des ménages à 50 mbps (2018)
Description de la Couverture à haut débit des ménages à 50 mbps (2018)

La couverture des services à large bande varie considérablement d’un territoire à l’autre, se situant sous la moyenne nationale dans les régions rurales du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest et dans l’ensemble du Nunavut.

Foyers ayant accès aux services à large bande à 50 Mbps (2018)
Géographie Urbaine Rurale
Yukon 100 % 20 %
Territoires du Nord-Ouest 76 % 19 %
Nunavut 0 % 0 %
Moyenne nationale en milieu rural   41 %
Sources: Statistics Canada; Canadian Council for Aboriginal Businesses; Innovation Science and Economic Development

Sources : Statistique Canada; Conseil canadien pour le commerce autochtone; Innovation, Sciences et Développement économique Canada, The Northern Review No 45:2017

Domaines d’action proposés

Secteurs d’extraction des ressources

Appuyer le développement durable des secteurs de l’extraction des ressources de manière à accroître la capacité communautaire et à maximiser les emplois et la richesse dans les territoires.

Diversification économique et innovation

Favoriser la croissance durable d’autres secteurs économiques, dont le tourisme, en mettant d’abord l’accent sur le renforcement de l’entrepreneuriat et l’innovation dans le Nord.

Investissements et développement de l’infrastructure

Tirer parti des investissements à venir et de l’exploitation continue des grands projets d’infrastructure pour maximiser les possibilités économiques locales et régionales.

Main-d’œuvre qualifiée

Aider à bâtir une main-d’œuvre nordique et fournir aux résidents du Nord les outils, les compétences et l’expérience dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail, maintenant et à l’avenir.

Questions

  1. Les quatre domaines d’action proposés sont-ils les bons? Sinon, quels seraient vos quatre meilleurs domaines d’action?
  2. Dans le domaine d’action de la diversification économique, quels devraient être les trois secteurs à privilégier? Comment devrait-on appuyer le secteur touristique?
  3. Pour chaque domaine d’action, quelles activités spécifiques CanNor devrait-elle faire progresser en collaboration avec ses partenaires?
  4. Comment les sociétés de développement économique autochtones et le secteur privé peuvent-ils être mobilisés pour accroître l’efficacité des quatre domaines d’action proposés?

Des façons de partager vos idées

Le présent document d’engagement dresse le portrait du paysage économique des territoires pour vous aider à formuler vos recommandations. Veuillez nous envoyer vos idées d’ici le 15 mars, 2019.

Tables rondes

CanNor organisera un certain nombre de tables rondes en personne et virtuelles dans l’ensemble des territoires pour vous entendre.

Courrier

Les observations écrites peuvent être envoyées par courrier postal. Comme le courrier a un délai intégré, veuillez envoyer vos idées et suggestions d’ici le 15 mars, 2019, à :

Agence canadienne de développement économique du Nord
Aux soins de : Engagement à l’égard de la Stratégie de croissance panterritoriale
90, rue Sparks, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1P 5B4

Courriel

Les observations écrites peuvent être soumises par courriel à : cannor.cannorengage-mobilisationcannor.cannor@canada.ca

Forum de discussion en ligne

Inscrivez-vous pour soumettre vos idées sur le forum de discussion en ligne.

Date de modification :